Histoire

p1020025-1.jpg

HISTOIRE DE LA VILLE D'EPINAL

 

Mémoire de Dom Calmet :


 

 

406 : Celon un mémoire de Dom Calmet, le château d’épinal serait un des plus anciens de la Gaule Belgique. La ville d’Epinal se nommait alors Chaumont, Calmonensis. (Rien à voir avec la ville actuelle de Chaumont en Haute Marne). C’est justement en cette année que le premier château d’épinal fut détruit par des Vandales. 

431 : Un nouveau château fut battis sur les ruines de l’ancien par Albéric ou Ambron

636 : Ce sont les barbares qui cette fois ci détruisent le château.

 

 

Xe siècle Fondation de la ville:


 

Cependant, il ne reste aucune trace du passé romain et/ou Gaulois de la ville de Chaumont. Aucune fouille n’a pu prouver le récit de Dom Calmet. Pourtant, Thierry Ier de Metz décida de créer une ville sur les anciennes ruines théoriques du château de Chaumont. Les ronces et épines qui recouvraient ces ruines aurait donné le nom de Spinalium à cette ville.

Contrairement à la période précédente, des fouilles archéologiques ont confirmé la présence humaine au Xème siècle. Des latrines, un dépotoir et des traces de clôtures en bois ont été retrouvés.

La ville fut créée par Thierry de Metz pour protéger le Sud de ses terres des pillages des Bourguignons. La ville de Remiremont était bourguignonne. Au départ, un château et un monastère fut créé, puis la ville se dota d’un marché. Spinal, le nom de la nouvelle ville devenu un important lieu de pèlerinage grâce aux reliques de Saint Goëry.

Particularité du monastère, il fut occupé en premier par des hommes : chamoine. Cette occupation initiale fut vite remplacée par des bénédictines et ensuite des chamoinesses.

 

 

 

Le duché de Lorraine

 

 

 

1466 : Epinal appartient au duché de Lorraine.

1542 : Le duché de Lorraine devient indépendant suite au traité de Nuremberg. La ville bénéficie également d’une certaine autonomie. 

nicolas-bellot-1.jpg


 

XVIIe siècle la guerre de Trente Ans


 

 

Début XVIIème siècle : La ville compterait 4 000 habitants et l’activité principale est le textile

1626 : Le plan peint de Nicolas Bellot (à droite ) représente la ville en 1626. (Tableau original visible dans le musée de la cité des images à côté de l’imagerie, reproduction visible au musée du chapitre)

Le plan met en évidence le château d’Epinal et son réseau de remparts qui protègent la ville. La ville jouit d’une certaine prospérité dans la première partie du siècle grâce aux activités industrielles et commerciales. Cependant Charles IV devient Duc de Lorraine en 1625 et se montrera vite incapable de sauvega rder les intérêts du duché.

 

 

Occupation française, 1er acte


 

1629 : Une épidémie très violente de peste sévit pendant les mois de juillet, aout  et septembre.

1632 : La lorraine est attaquée par les armées suédoisesepinal-en-lorraine.jpg

1633 : La ville est attaquée par le Maréchal Caumont la Force (royaume de France). Cependant, la ville se rend sans combattre et négocie des conditions favorables.

1635 : Charles VI essaye de reprendre la ville d’Epinal aux mains des français. Le siège fut un échec et la ville reste sous les ordres du maréchal de la Force.

 1636 : La ville est de nouveau atteinte par une épidémie de peste. La ville ne compte alors plus que 1000 habitants. Cette épidémie longue de 40 semaines donna plus tard le nom à un quartier d’Epinal.

 

 

Occupation française, 2ème acte

 

Octobre 1636 : Charles IV reprend la ville

25 Septembre 1641 : Le lieutenant francais du Hallier prend le château de la ville au Baron d’Urbache. La ville est de nouveau occupée par les troupes françaises.

16 aout 1650 : Les frais de cette occupation sont très important (logement, nourriture, chevaux …). C’est justement à cette date que Charles IV reprend la ville avec l’aide des habitants. La ville est dorénavant reconnue par les deux parties en devenant neutre.

18 juillet 1653 : La ville prête allégeance à Louis XIV sous la contrainte.

28 février 1661 : Traité de Vincennes, la ville retourne sous le giron Lorrain.

Avec toutes ces épreuves, la ville est ruinée

 

 

La fin d'une place forte


 

p1020022.jpg

1670 : Charles IV se réfugie à Epinal suite à la prise de la ville de Nancy par les français. La ville est attaquée par le maréchal de Créqui

19 septembre 1670 : Le maréchal Créqui s’empare de la ville

28 septembre 1670 : puis du château. La ville doit montrer l’exemple à la Lorraine, ainsi elle est condamnée à verser une importante somme de 30 000 francs barrois et de démolir à ses frais le château et les fortifications.

Le château est détruit, les murailles intégrées aux maisons et la dernière porte déconstruite qu’au XIXéme siècle (Porte du Boudiou).

1685 : Francois Bournag est nommé premier maire royal.

1790 : Epinal est désignée chef lieu du département des Vosges ( par 311 voix contre 127) au grand dame de Mirecourt qui devient une sous-préfecture.

1796 : Fondation de l'imagerie d'Epinal. L'imagerie d'abord religieuse devient populaire vers 1810.

1809 : Construction de la tour chinoise

1857 : Inauguration de la gare d'Epinal par Napoléon III.

 

 

Une guerre suivi d'une éclaircie



1870 : Le 12 octobre 1870 les allemands prennent la ville d'Epinal malgré la résistance de ses habitants. De ce fait la citée est condamnée à versée 500 000 francs or aux envahisseurs. Cette somme sera ramenée à 100 000 francs.

guerre-1870-1.jpg

 

 Le traité de Francfort faisant suite à la défaite de la France permet au département des Vosges d'être frontalier avec l'Allemagne. Cette situation entrainera l'immigration des industriels alsaciens. La ville d'Epinal deviendra alors la capitale du textile, succèdant ainsi à Mulhouse.

De plus, Epinal devient une des 4 places fortes du système de défense Séré de Rivières.

1873 : L'armée allemande se retire de la ville

 

 

 

1903-1904 : Fondation de la société de Tramway par des promoteurs. Le réseau prévu comprend deux lignes :

- Gare - Poissompré

- Pont de Golbey - Champ du Pin

1906 : Mise en service des deux lignes de tramway. Le dépôt se situant à la maison Romaine.

1925 : Suite aux dégats de la guerre mais aussi aux coûts d'entretiens et au peu d'intéret qu'a cette installation dans une ville de 30 000 âmes, la liquidation de la sociétée est prononcée. C'est la fin du tramway à Epinal.

 

 

Deuxième guerre mondiale


 

1940 : En juin 1940, l'armée allemande force les troupes françaises à se replier. Epinal est de nouveau sous l'occupation allemande. Pourtant place forte du système de défense Séré de Rivières, seul le fort de longchamp a combatu quelques jours .

22-23 septembre 1944 : Bataille pour la libération de la ville d'Epinal. La 3ème armée américaine commandée par le Général Patton libère le nord de la région spinalienne, tendis que la 1ère armée française accompagnée par la 7ème armée américaine libéraient le sud de la cité.

24 septembre 1944 : Libération de la ville d'Epinal. Malgré tout, à cause des bombardements, le centre ville d'Epinal est en ruine, notamment le quartier de la gare et de nombreuses victimes sont recensées.

 

 Tout complément à l'histoire d'Epinal sera le bienvenue, surtout concernant la deuxième moitiée du XXIème siècle. Je vous remercie d'avance pour votre participation.

Date de dernière mise à jour : 2012-08-28

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×